Combien ça coute ?

La Dépense Courante de Santé (DCS) comptabilise l'ensemble des dépenses effectuées dans notre pays pour la santé, quel que soit le type de financeur (sécurité sociale, assurances maladie complémentaires, Etat, usagers). Elle s’élève à 266,6 milliards d’euros en 2016, 74,5 % de ce budget correspondant à la Consommation de Soins et Biens Médicaux (CSBM). La dépense courante de santé a progressé de + 2 % par rapport à 2015.

 

En plus de la CSBM, la dépense courante de santé comprend :

  • Les soins dits de longue durée (services de soins infirmiers à domicile, soins aux personnes âgées et/ou en situation de handicap en établissement), 7,6 % de la DCS
  • Les coûts de gestion du système de santé, 5,7 %
  • Les indemnités journalières, 5,3 %
  • Les dépenses de prévention institutionnelles, 2,2%
  • Les dépenses d’indemnisation de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM) et les soins aux personnes en difficulté sociale, 0,2 %.

Les États-Unis ont la dépense courante de santé au sens international (DCSi) la plus élevée au monde : 17 % du PIB en 2015, devant la Suisse, 12 %. La France se situe au même niveau que la Suède, l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Japon, 11 % du PIB étant consacré à la santé. Le Royaume-Uni consacre moins de 10 % du PIB aux dépenses de santé.

 

Mise à jour le 11 octobre 2017


SOURCE : Comptes de la santé 2017, données 2016 de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et de la statistique (DREES).