Santé à voix haute n° 57 est en ligne

Des annonces
tous azimuts

En présentant ses vœux aux soignants le 6 janvier dernier, depuis le centre hospitalier sud-francilien à Évry, dans l’Essonne, le président de la république a annoncé l’ouverture d’une quinzaine de « chantiers massifs » : abandon de la tarification à l’activité (T2A), modification de la gouvernance des établissements publics de santé autour d’un tandem administratif et médical, embauche massif des assistants médicaux, aménagement des 35 heures… les annonces s’accumulent sans que l’on puisse savoir dans quelle mesure ces dispositions seront véritablement déterminantes pour faire face à la crise profonde que traverse le système de soins, en terme de perte d’attractivité notamment.

     De son côté, le ministre de la santé, le Pr Braun doit rendre compte, au printemps, des cahiers de doléance collectés lors des centaines de réunions organisées dans toute la France, dans le cadre de la démarche de refondation.

     Dans l’immédiat, ce sont les médecins libéraux qui occupent le devant de l’actualité. Les libéraux attendent une revalorisation des tarifs de la sécu (inchangés depuis 2016) à l’occasion de leur nouvelle convention. Mais la Caisse nationale d’assurance maladie tarde à faire connaître ses intentions. Par ailleurs les médecins libéraux voient d’un mauvais œil plusieurs propositions de loi examinées par l’Assemblée nationale. Les députés ont voté à l’unanimité un texte autorisant un accès direct à certaines professions paramédicales. Quant à l’examen en mars prochain de la proposition de loi qui remet en cause la liberté d’installation, voilà de quoi mettre le feu aux poudres.

Le poste de ministre de la santé n’est décidément pas de tout repos !

     Le secteur de la recherche médicale n'est pas en reste. Le Pr Alain Fischer, président de l’Académie des sciences et ex M. vaccins du gouvernement, constate dans un rapport publié par Terra Nova, que la recherche biomédicale est en recul en France. Moyens insuffisants, stratégie peu lisible, organisation complexe sous une administration trop lourde, perte de vocations… La Cour des comptes avance elle aussi ses propositions dans ce domaine, dans son rapport relatif aux comptes et à la gestion de l'Inserm.

Télécharger Santé à voix haute n°57

Télécharger
SAV57.pdf
Document Adobe Acrobat 347.0 KB