Café Santé # 3

Inné-galités de santé

22 mai, Café La Perle, nantes, 19 h.

Inné-galités de santé… du constat à l'action !

Le café « La Perle » était bien rempli pour cette troisième édition des Cafés Santé #, consacrée aux inégalités de santé. Les participants ont exprimé chacun à leur tour la manière dont ils percevaient cette question. 

Pour « François », retraité installé récemment à Nantes, les inégalités de santé se mesurent à travers les différences de prise en charge selon l’âge. Quand on est « vieux », on n’est pas traité de la même façon que les plus jeunes. Autre constat, certains quartiers sont mieux pourvus que d’autres en équipements de santé de première nécessité (pharmacien, laboratoire de biologie, cabinet de médecin). 

D’autres participants ont mis en avant les disparités de recours aux soins : certaines accèdent au médecin, ou pour des soins dentaires, en situation d’urgence, alors qu’une prise en charge plus précoce aurait amélioré le pronostic. 

Les situations d’isolement ont également été évoquées. François, médecin du travail, constate que certains salariés en emploi qui viennent en visite médicale, vivent des situations d’isolement dramatiques, avec une difficulté à établir une relation avec les autres, ce qui se traduit par des difficultés de santé. Les inégalités sociales de santé se mesurent également sur le plan nutritionnel, avec des comportements alimentaires très variables selon l'appartenance sociale.

Des chiffres ont été cités pour illustrer l’importance des écarts d’espérance de vie entre catégories sociales. Ces différences existent dès la naissance, avec, par exemple, une proportion d’accouchements prématurés beaucoup plus élevée parmi les femmes ayant un faible niveau scolaire. 

Pour Marc, les personnes les plus défavorisées cumulent les désavantages sociaux, et en plus on leur en fait parfois porter la responsabilité : « c’est une question de volonté, de ne pas fumer, de ne pas boire, de s’alimenter sainement… ». 

Pour François, les écarts d'espérance de vie entre hommes et femmes sont très importants eux aussi (près de huit années), mais ils ne sont pas aussi souvent commentés.

Une fois le constat établi, comment lutter contre les inégalités de santé ? Pour Patrick, en ce qui concerne les actions au sein du système de santé, cette tâche semble, d'une certaine façon, "inaccessible". Il faut dans ce domaine garder beaucoup d’humilité, en cherchant, au minimum, à « prendre en compte » ces inégalités afin que les actions engagées n'aggravent pas la situation. Car on estime en général que les actions les plus significatives ne relèvent pas du système de soins mais concernent principalement le système scolaire, les écarts de revenus, les conditions de travail… 

Pour conclure, les participants ont été invités à proposer des mots-clés résumant les débats. En voici un florilège : estime de soi, vigilance, vivre ensemble, cohésion sociale, évitable, intergénérationnel, solidarité, différence, humilité, éducation, culture…


Café Santé  # 4

Manger-bouger : 15 ans que cela dure !

Quels résultats ?

26 juin, Le nouveau Cap, 22, rue Marcel Paul, Nantes, 19 h.

Une politique de santé, c'est quoi ? Pour essayer de répondre concrètement à cette question, nous avons choisi un thème qui nous concerne tous, la nutrition. Depuis 15 ans en effet, les pouvoirs publics multiplient les initiatives pour que nous fassions évoluer nos comportements en matière d'activité physique et d'habitudes alimentaires. Avec quels résultats ? Nous vous proposons de venir en discuter librement lors du Café Santé #4.

Marine Friant-Perrot, Maître de conférences en droit de l'alimentation à l'Université de Nantes, Sabrina Lechevallier, Directrice de la Structure Régionale d’Appui et d’Expertise en nutrition des Pays de la Loire et Anne Béraud, diététicienne à l'association "Du pain sur la planche" se joindront à nous pour enrichir cet échange.